01/10/2014

Une brindille

Mordre
et puis desserrer la mâchoire
lâcher prise
laisser tomber
passer à autre chose

Mordre,
s'attacher au sang
à la plaie
mordre pour ne pas tomber
mordre pour exister

Mordre
et puis lâcher prise
laisser tomber
s'attacher à autre chose

Mordre
à contre courant
malgré tout
malgré la douleur dans les dents

Mordre
pour oublier les coups
mordre pour être quelque part
pour être quelqu'un

Et puis lâcher prise enfin
desserrer la mâchoire
regarder ailleurs

Mordre
et ne plus mordre

Laisser le courant aller
et le suivre

Petit radeau
brindille
herbe folle




Un rivage, là bas




3 commentaires:

Fabian Renucci a dit…

Joli

toutaubord a dit…

Mordre ? Je te mordrai, tu es mordue, il y a du mordant dans tout ça et ça finira mal! Biz

toutaubord a dit…

Nous la pluie, le temps qui s'impose à nous et ç'est bien, adieu la faconde et l'arrogance, bonjour l'humilité car nous ne sommes définitivement rien