01/02/2014

Personne ne rentre


La maison est vide
il n'y a que moi
et ça ne compte pas

la maison est vide pour le week end
j'aime bien parfois quand ma maison est vide

ça me rappelle mes 17 ans
mes parents étaient partis en vacances et m'avaient laissés la maison

pour la première fois,
je dînais seule
je me couchais seule à l'heure où je le voulais
je regardais le programme que je voulais à la télé
et surtout, surtout

le temps à soi
le temps de son rythme, sans souci

ouvrir la fenêtre
sortir, prendre l'air
ou rester à lire
ne pas répondre au téléphone

seule, je suis devenue une ourse que j'ignorais

ils avaient peur que je sèche, que je n'aille plus au lycée
mais pas du tout

ils avaient peur que la maison soit pleine d'amis, de fumée et d'alcool
mais pas du tout

je suis restée seule pendant 15 jours
jalouse de ma solitude

sortir oui
mais que personne ne rentre
personne ne rentre.





5 commentaires:

christophe (kikidef) a dit…

J'ai connu la même expérience alors que mes parents, mon frangin et mes frangines étaient partis.
C'était dans la maison de mon enfance. Le matin, je m'occupais de nourrir les animaux (poules, canards, lapins, pigeons...),je lisais une grande partie de la journée et le soir je glandais devant la télé.
Même aujourd'hui, j'ai encore besoin de longs moments de solitude.
Cela dit, je suis content que tu ais retrouvé le chemin de l'écriture, çà me manquait.

dominique a dit…

Coucou,
Moi aussi j'adore être seule dans ma maison..comme en ce moment..je fais ce que je veux, et surtout je ne fais rien des fois, et cela fait du bien..car après le boulot, on est bien à ne rien faire..je profite de la vie...de ma vie..
Bon samedi
Dominique

le métier de vivre a dit…

Et la solitude aujourd'hui. Serait-elle cette amie que tu défendais jadis jalousement ?

Sandra Tarnaud a dit…

Cette semaine jécoutais ta chanson "la maison abandonnée" ........mais là ça a du bon la solitude choisie et confortable !!!!!!!

Paf-le-paf a dit…

Moi aussi ta chanson "la maison abandonnée" m'est venue en lisant ce texte. Je suis amoureux de toi, Jil, en tout bien tout honneur. J'ai l'impression de te connaitre depuis si longtemps...