11/02/2014

What about love ?

Je l'aime c'est sûr
je l'aime, j'en suis folle, timbrée, toquée

Je ne pense qu'à lui
il m'occupe toute entière,
il est ma première pensée
et je m'endors avec son visage

Le matin, je m'habille pour lui
pour lui plaire, uniquement pour lui plaire
je lis des livres qu'il pourrait aimer
j'écoute des disques qu'il devrait écouter
je mets son parfum
dors dans son T-shirt sale

Je veux penser comme lui
lui ressembler
je veux être lui

Et puis au fil des jours
je redeviens moi-même
je réintègre ma tête
mon sang, mes cellules

La passion s'évacue
comme ça
comme on passe un coup de Cif
comme on efface l'ardoise
comme une dialyse
un jet d'eau sur un trottoir

Je réintègre mon sang, mon coeur
je replace toutes les feuilles de l'artichaut
je quitte l'influence
la transfiguration
la passion quitte mon linge

Je redeviens en proie au tiède
à la vie molle
les accès de violence se changent en mélancolie sourde
étouffée des sons
étouffée de lumière vive
le coeur sous un coussin

Demain, quelque chose viendra me reprendre
me mobiliser
m'envahir

Demain, je ne m'appartiendrai plus
j'aurai des yeux fous et des éclats de rire bizarres
des langueurs dans les membres

Demain, la terre tremble, peut-être.



5 commentaires:

Anonyme a dit…

Love doesn't exist anymore.

Les-Jeux-De-Maux a dit…

Merci pour tes mots. Ton blog est agréable à lire.:)

Anonyme a dit…

Magnifique écriture ! Merci de ce beau partage.

Anonyme a dit…

merci pour ces mots si bien choisis...
je suis heureux que vous soyez de retour sur ce blog.
daniel

Anonyme a dit…

Oui merci pour ces mots. Delices